Pastiches
Flux de pastiches    Autour du pastiche    À propos de ce site   Licence  
Accueil du site > Paul Verlaine > Mon rêve pâtissier

Mon rêve pâtissier

lundi 21 novembre 2011, par Magali D.

Je n’ai jamais ce rêve affreusement banal
D’un fondant chocolat tout tartiné de crème
Dont le cœur bien coulant est si souvent le thème
Dans les salons de thé d’un bravo général.

Le crumble à la pomme est seul mon adoré
Lui seul peut me combler et c’est lui seul que j’aime
Saupoudré de gingembre et cannelle ou bien même
Seulement croustillant, bien beurré, bien doré.

Vaut-il mieux sucre blond, sucre brun ? Je l’ignore.
Quelle cuisson ? Je me souviens : deux cents degrés,
On peut compter vingt-cinq minutes pour qu’il dore,

Le plat importe peu, soit tout rond, soit carré.
Ce qui compte est l’effet petite madeleine
Car j’en mangeais, enfant, chez ma Mamy Hélène.

Voir en ligne : Mon rêve familier, sur Wikisource

Répondre à ce pastiche

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé par rature.net