Pastiches
Flux de pastiches    Autour du pastiche    À propos de ce site   Licence  

Le mot

jeudi 31 mai 2012, par Jacques Cauda

Lui : C’est quoi son blase à votre expert ? Un double rien ! Zéro total ! Croûte ! Vandale sans savoir ! C’est où qu’il prend ses notes, l’animal ? Chez Télérama spécial ? Le Pastiche comme vous l’avez jamais lu ! Un vide ! On regarde, c’est tout blanc… blanc perdu de réputation ! Malheur à lui… il a pas dû dépasser les trois premières lignes ! Et encore, je rallonge pour pas trop médire, j’le flatte l’ingrat bonimenteur ! Le tarzan de bibliothèque minus ! L’expert nain ! Parole, c’est Le Pastiche qui vous cause ici. Dites-le à votre sourd et aveugle. Qu’il me lise ! Lise ! Tout est là !!!

L’autre : Dites mon vieux, avec un machin pareil, on court fin cuit d’avance bannière à l’embrouille !... On l’a on l’trouve… Bon ! Admettons ! Et puis quid ?

Lui : Quid quoi ?

L’autre : Quoi quid quoi !!! Un machin à gauchir le boyau nom de Dieu !!! Le cul en goguette on va on y est on s’émule on chavire on hisse l’étendard… vzzz… vzzz… on serre le coupable expert… on le tient… on lui dit son fait, lit son non droit… Et puis ?... C’est pas une mince affaire, je vous dis ! Ça peut tourner sur ! Et nous blets avec !

Lui : Auriez-vous les j’tons, bleubite ?

L’autre : Mais non ! Voyant, je suis ! Voyant !!! J’annonce : on s’embarque salement on roule on roule et on tourne bientôt tout rond ! Croyez, mon vieux ! Croyez ! On va droit dans le boum !

Lui : Bandit ! Je vous dis : « Jamais moi vivant votre expert se sauve ! » Il avait le mot et il l’a pas donné ! Il m’a lu muet ! On est restés bredouilles, les bras sots par sa faute… Vous avez tout oublié ?

L’autre : Un peu j’avoue… Il a dit quoi le tarzan ?

L’un : Des billes ! Il a dit affirmatif : « Sésame c’est moi qui décide, j’ai le mot ! Pas vous ! Z’avez que les onomatopées !!! Vaut rien ! C’est pas comme ça qu’il faut ! C’est moi pas vous le Jésus du pastiche… »

L’autre : Vous êtes trop à cœur. Laissez-le ! Abandonnez… et captez le mot, le règlement… la loi du gué… le passage le Un le seul qui vaille ! Écrivez ! Écrivez ! Et vous l’aurez le fin mot !

1 Message

  • Le mot 2 juin 2012 14:32, par Alfonse

    Le jeune homme de vingt-deux ans : Ça y est !... on a baissé le pont-levis !...
    table ouverte pour la valetaille !... panem et circenses !... y en avait plus ? en rev’là !... du pour tous les goûts !... même les plus tordus !... surtout les plus tordus !... de l’approximatif sublimé !... du modeste !... de l’ironique qui s’interroge !... du circonstancié !... de l’arrogant !... du fignolé !... du tordu pêché dans le bassin des Ernest !... du laissé-pour-mort !... du qui-bouge-encore !... et on peut apporter son manger !

    Répondre à ce message

Répondre à ce pastiche

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé par rature.net