Pastiches
Flux de pastiches    Autour du pastiche    À propos de ce site   Licence  

257

lundi 12 septembre 2011, par Estelle Ogier

le naturiste au
mois de mai fait ce qu’il lui
plaît les fesses à l’air

Dans des eaux peu profondes, l’aigrette garzette mâle ébouriffe ses plumes et offre des brindilles, avant l’accouplement, à un sac en plastique blanc qu’elle prend pour sa partenaire. Romance industrielle des étangs.

Les corbeaux reconnaissent les visages humains et transmettent cette information à leur progéniture. Il fallait que vous le sachiez.

Voir en ligne : 257, sur Espace childfree

Répondre à ce pastiche

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé par rature.net