Pastiches
Flux de pastiches    Autour du pastiche    À propos de ce site   Licence  

Haïssez

jeudi 22 septembre 2011, par Richard Lebeausale

Haïssez. Rien d’autre à faire. Seule issue. Exécrez, pour ne pas succomber, ne rien céder au détestable. Car il suffit de dominer, briser, broyer la chose, qui est là, palpitante, séduisante. Qu’une pulsion surnage en vous, au fond gardez-la, noyez-la, recrachez-la, venimeuse, vous-mêmes plus venimeux encore.

Haïssez ! C’est cela ou laisser le monde vous effacer de mauvais goût, de légèreté.

Qu’un discours, qu’une œuvre, qu’un dogme vous apparaisse si aisément intéressant, alors frappez-vous et détruisez définitivement, de votre rage, cette grossièreté qui vous aura contaminé. Regardez autour de vous, écoutez, sentez, bitume noirci des hommes pressés, ciel lacéré des voyageurs mondains, argent virtuel des voleurs dorés, assassinats des justes et triomphe des tyrans, visages connus cent fois reproduits, discours d’un bois plus pourri que la planche où dorment rongeuses les variables d’ajustement du système : vous regardez l’étendue du détestable.

Haïssez tout cela, et gardez précieusement ce qu’il reste.

Répondre à ce pastiche

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé par rature.net