Pastiches
Autour du pastiche    Bibliographie   À propos de ce site   Licence  

Tête de gondole

lundi 27 février 2012, par Jacques Cauda

Au milieu des flacons, des petits pots Danone,
Et des meubles made in Crémone,
Des marbres, des tableaux, des robes Christian Dior,
Qui traînent massées en plis d’or.

Dans une chambre bleue, bijou du groupe Accor,
Où un air pourrissant nous mord,
Et où un bouquet grand comme un épicéa
Exhale un parfum d’Ikea.

Un cadavre sans tête et vêtu d’Eminence,
Répand sur l’oreiller qui danse,
Un sang rouge et vivant comme un bout d’Olida,
Un jambon, un pâté lambda.

Et semblable aux visions qu’enfante Monoprix,
Et qui nous enchantent l’esprit,
La tête dans l’amas de ses cheveux, blottie,
Dorée de ses bijoux Tati,

Sur la table de nuit, tout comme une Adidas,
Repose ; et de cette godasse,
Un regard vif mais blanc comme un cachet d’Upsa,
S’échappe des œillets…fissa.

Voir en ligne : Une martyre, sur Wikisource

2 Messages de forum

  • Tête de gondole 1er octobre 2019 13:50, par Jacques Cauda

    Mille mercis !

    Répondre à ce message

  • Tête de gondole 30 juin 13:30

    La tête de gondole
    Est un endroit magique
    Où l’on peut s’évader
    Loin de la réalité

    C’est un endroit où l’on peut rêver
    Et oublier le monde
    Entre les rayons de livres
    On se sent bien ici

    La tête de gondole
    Est un petit coin de paradis
    Où l’on peut s’évader
    Loin de la réalité

    Phil

    Répondre à ce message

Répondre à ce pastiche

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé par rature.net