Pastiches
Flux de pastiches    Autour du pastiche    À propos de ce site   Licence  

Consonnes

lundi 17 décembre 2012, par Franck Garot

À P. VRLN

P bleu, V blanc, R brun, L noir, N or : consonnes,
P Partir, mon regard peint la Mare nostrum
L’Égypte puis Aden, nouvel exil d’un homme
Aux semelles de vent, mais mon cœur à London ;

V nectar séminal versé dans ton calice
Stérile et défendu ; R moulant dans le tube
La céleste praline, et moi, jeune succube,
Qui t’emmenai, poète, au poste de police ;

L, Love dans cette Ville enfumée de charbon
Misère et coups, rupture, ô tristes vagabonds,
Tu partis vers Anvers, me laissant sur le pier ;

N pleure un Nevermore, ô langueur monotone,
Tes sanglots longs, tes violons en moi résonnent :
— N c’est l’or de ta plume, et de nos doux soupirs !

Rimb.
1880.

Voir en ligne : Voyelles, sur Wikisource

Répondre à ce pastiche

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Réalisé par rature.net